Couverture du livre "L"innovation Jugaad"

L’innovation JUGAAD

Auteur : , ,
, 12 avril 2013
Traduction et adaptation par Jean-Joseph BOILLOT et préfacé par Carlos GHOSN.

, , ,
L’innovation JUGAAD
4 / 5 La note d'EDR
{{ reviewsOverall }} / 5 La note des lecteurs (0 votes)
Facile à lire
Intéressant
« Les entrepreneurs Jugaad perçoivent les fortes contraintes comme autant d’invitations à innover. Alchimistes des temps modernes, ils transforment l’adversité en opportunité pour apporter de la valeur à eux-mêmes et à leurs communautés. »

Les 3 idées clés

  • Le système D basé sur l’ingéniosité est un modèle d’innovation dans les pays émergents.
  • Les entreprises occidentales devraient s’en inspirer pour s’adapter dans un nouvel environnement hyperconcurrentiel, fragmenté et caractérisé par une clientèle exigeante.
  • Cette mutation doit permettre de se débarrasser des processus d’innovation lourds et linéaires pour arriver à proposer des services simples, abordables et durables grâce à l’improvisation créative.

 


Contexte de lecture

J’ai reçu une invitation du Groupe RENAULT Nissan Consulting pour un voyage en Inde sur le thème de l’Innovation Frugale, le sujet avait l’air passionnant et je me suis dit qu’acheter le livre serait bien plus économique.

Cet ouvrage traite du nouveau paradigme de l’innovation en environnement contraint. Véritable recette inspirée du « Système D », les auteurs expliquent comment, dans le contexte de mutation que nous vivons, la résilience peut nous permettre de réinventer la chaîne de valeur. Malgré une démarche qui se veut équitable et inclusive, j’ai souvent éprouvé au cours de ma lecture un sentiment de malaise car ces recettes d’ingéniosité empruntées aux pays émergents sont proposées aux multinationales pour leur garantir des débouchés à moindre coût dans des pays pauvres, ou plus généralement à destination de populations à faible revenu pour leur permettre de « grimper les échelons de la pyramide des besoins de Maslow ». On oscille entre leçon d’humilité et relent de néocolonialisme.

Ce livre a par ailleurs vieilli. Si l’Innovation Frugale créait un buzz en 2013 les théories du Lean start-up, de l’Effectuation, de l’Open Innovation et autres méthodes « agiles » procédant par itérations et centrées sur le besoin du client sont dorénavant ancrées dans les pratiques des grandes entreprises et des start-up.

Mon conseil : c’est un livre pédagogique bien structuré qui reste une référence pour comprendre les réflexions qui fondent les stratégies et les processus d’innovation au 21ème siècle. Vous pouvez vous abstenir de le lire ce livre si vous connaissez déjà en théorie ou par expérience ces nouveaux processus d’innovation. 

Résumé

Jugaad est un mot hindi populaire qui peut être traduit par « solution innovante improvisée, née de l’ingéniosité et de l’intelligence », un système D.

Les pays émergents ont toujours évolué dans des environnements perturbés. Ils ont été contraints à la résilience par la rareté des ressources (eau, énergie, éducation) et cela encourage, notamment en Inde, l’émergence rapide et à moindre coût d’innovations ingénieuses, simples mais efficaces car accessibles au plus grand nombre.

Si les pays émergents ont une sorte d’immunité naturelle dans ce contexte de rareté, les pays occidentaux doivent s’adapter à un environnement hyperconcurrentiel, à des réglementations en mutation, des clientèles volatiles, fragmentées et exigeantes par nécessité ou par choix. Cette mutation impose des processus d’innovations rapides avec des cycles courts, dans des pays habitués à des processus d’innovations linéaires, lourds et coûteux, qui ont favorisé la gestion des risques minimaux et ont fait obstacle à des processus de création disruptifs.

Les auteurs affirment que la combinaison des six principes du JUGAAD devrait aider à la résilience, à l’adaptabilité et à la flexibilité, pour créer des innovations simples et fondamentales et être compétitifs dans un monde complexe et turbulent :

Ci-dessous 6 principes du JUGAAD :

  • Faire de l’adversité une source d’innovation et de croissance.
  • Faire plus avec moins sans considérer que la levée de capitaux est un prérequis.
  • Penser et agir de manière flexible pour penser l’impensable et réconcilier des polarités.
  • Viser la simplicité créative pour des produits simples et accessibles au plus grand nombre.
  • Intégrer les exclus : servir des clients marginaux mal couverts.
  • Suivre son cœur pour mieux connaître ses clients en se fiant à l’empathie et à nos intuitions.

 

De nombreux exemples d’innovations frugales sont étudiés dans ce livre : le réfrigérateur en argile, le vélo qui convertit les chocs en énergie, l’incubateur portable pour tenir le nourrisson fragile au chaud en permettant à la maman de rester mobile, l’ampoule-bouteille solaire qui permet de créer de l’énergie grâce à l’eau qui dans la bouteille les rayons du soleil…

Les entreprises occidentales sont invitées à gérer la mutation de manière progressive en faisant cohabiter les deux approches : polleniser les initiatives JUGAAD en interne, favoriser la multidisciplinarité, libérer et exploiter la créativité des clients et partenaires grâce à la puissance d’un monde interconnecté qui s’appuie sur les innovations combinées des réseaux sociaux, du cloud computing et des technos mobiles. C’est la seule solution pour créer des innovations radicales.

Les multinationales appliquent déjà ces principes dans les pays émergents où elles réutilisent les réseaux de distribution existants à l’aide de franchises de conversion ou de micro-ventures qui créent des débouchés économiques pour les communautés locales. Ces grands groupes ont également pris en Occident le virage culturel, et de grandes universités comme STANFORD ont créé une formation « Entrepreneurial design for extreme affordability ».

Pour aller plus loin en images…Navi Radjou,  « Convertir l’adversité en opportunité et faire mieux avec moins de ressources »



A propos de l'auteur

Navi RADJOU est un Français d’origine Indienne, il est diplômé de Centrale à Paris puis s’est installé dans la Silicon Valley. Consultant en innovation et leadership, il est conférencier et chroniqueur à la Business Harvard review. Il est connu pour prêcher les recettes de l’   Innovation Frugale  auprès des grands patrons du monde entier. Il a remporté le prix Thinkers 50 Innovation à Londres en 2013.

Économiste et essayiste français, directeur du cabinet de conseil Asterès et co-fondateur du Cercle de Belém, directeur d’études au sein du MBA Law & Management de l’Université de Paris II Assas. Il écrit régulièrement dans la presse française (Le Figaro, Les Echos, L’Express, L’Opinion, Le Point, Le Monde) et dans la presse étrangère (Financial Times, Le Temps). Il a siégé au Conseil d’Analyse de la Société auprès du Premier Ministre (2010-2012). Il est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages. Le dernier a été publié en septembre 2017 par Les Éditions de l’Observatoire sous le titre « Le travail est l’avenir de l’homme ».


L'avis des lecteurs Vous avez vous aussi lu ce livre ! Notez-le !
Trier :

Soyez le premier à laisser une évaluation !

User Avatar User Avatar
Vérifié
/ 5
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Afficher d'autres résultats
{{ pageNumber+1 }}
Vous avez vous aussi lu ce livre ! Notez-le !


You have Successfully Subscribed!

Partagez
Tweetez
Partagez