Le modèle Tesla – Du toyotisme au teslisme : la disruption d’Elon Musk

Auteur :
, Novembre 2018
TESLA ou le modèle organisationnel de l'usine 4.0
,
Review Box 0
4.5 / 5 La note d'EDR
{{ reviewsOverall }} / 5 (0 votes) La note des lecteurs
Facile à lire
Intéressant
« « … il ne s’agit pas de savoir qui du lean manufacturing, qui mise plutôt sur le travail des hommes, ou de l’hyper-manufacturing, qui mise sur  l’automatisation, a gagné. Il s’agit de comprendre que dans le nouveau monde, la véritable valeur c’est le learning : s’autoriser à penser en rupture, être pragmatique et capitaliser le plus vite possible ». « Dans l’industrie, de façon très concrète, la digitalisation au sens large permet d’automatiser, de robotiser, d’accélérer et de rendre apprenant les process industriels avec une partie hardware qui progresse de façon exponentielle (objets connectés, cobots, impression 3D) et une partie software qui permet de connecter l’ensemble, de le rendre agile avec un bon confort d’usage quotidien et d’hybrider le monde de la transformation physique avec celui du digital » »

Les 3 idées clés

  • TESLA pose les bases de l’usine 4.0 grâce à une organisation qui hybride l’industrie traditionnelle et le monde du digital en faisant la synthèse des innovations.
  • Ce modèle répond aux défis de l’hyper-connexion (des produits, des hommes et des machines), aux progrès exponentiels des technologies et à l’avènement de l’économie de l’usage.
  • Ce nouveau modèle de référence met l’homme au centre du système, disrupte le modèle organisationnel  et ouvre l’usine vers l’extérieur. Il est adossé sur 7 piliers : Hyper-Manufacturions, Cross-Intégration, Software Hybridation, Traction tentaculaire, Storymaking, Start-up Leadership, Men & Machine Learning

Expérience de lecture :

J’ai trouvé ce livre très intéressant. C’est une excellente introduction au sujet complexe de l’usine 4.0. qui met en scène l’explosion des frontières entre le monde physique et le digital et la puissance de la convergence des technologies. On a souvent pensé que la transformation digitale était l’apanage du marketing B to C et pourtant l’usine 4.0 doit aussi s’adapter aux nouveaux comportements contradictoires des consommateurs : hyperpersonnalisation, immédiateté et besoin  d’authenticité. Bienvenue dans le monde de l’usine 4.0 où l’homme est encore et toujours au centre du système. Même si l’entreprise TESLA ne tenait pas ses promesses, elle aura su incarner la mutation d’un monde industriel qui doit lui aussi réinventer son organisations, ses processus, ses outils et le développement de ses hommes.

Mon avis :

Je vous invite vraiment à lire ce livre pour comprendre les enjeux et mutations du monde industriel.  C’est un livre clair, structuré et pédagogique qui alterne analyses théoriques, cas concrets, visites sur le terrain et des témoignages de leaders industriels français ou étrangers. (Kimberly-Clark, Mars, Bos, GE, Sew Usocome, Michelin…). A la fin de chaque chapitre «  10 questions à se poser  » pour adapter/adopter le Teslisme… J’attire votre attention sur le fait que l’analyse du modèle TESLA est un prétexte pour analyser un modèle de référence,  ce livre n’est pas une analyse approfondie des processus de l’entreprise TESLA.

Le résumé :

Chaque révolution industrielle s’appuie sur des progrès techniques, une évolution des attentes des consommateurs  et un nouveau modèle d’organisation. Alors que la 4 ème révolution industrielle est installée avec le passage de la production de masse à l’hyper-personnalisation,  la transformation du process de manufacturing ne s’est pas accompagnée de la mise en place d’un nouveau modèle organisationnel global qui fait référence. Pourtant l’industrie doit répondre aux immenses  défis de l’hyper connexion (des produits, des hommes et des macgines), des progrès exponentiels des technologies ( big data, IoT, robotique…) de l’hyper concentration de la valeur et le passage à l’économie de l’usage.

Loin d’être une entreprise parfaite, TESLA pose une organisation qui hybride l’industrie traditionnelle et le monde digital. C’est un système cohérent qui fait la  synthèse de toutes les technologies pour en capter les opportunités sans sacrifier l’équilibre   entre l’accélération technologique et le rythme de développement des compétences. Le « Teslisme » qui succède au « Toyotisme » disrupte  l’organisation des usines, le système de management et la connexion avec le monde extérieur. La double culture digitale/industrielle permet de combiner les technologies pour pousser à l’extrême le process de manufacturing.

Le modèle TESLA est un système adossé sur 3 dimensions : une dimension stratégique tournée vers l’extérieur, une dimension opérationnelle tournée vers l’intérieur et, au cœur de ce système,  des hommes et des machines en apprentissage permanent. Il est adossé sur 7 piliers : Hyper-Manufacturions, Cross-Intégration, Software Hybridation, Traction tentaculaire, Storymaking, Start-up Leadership, Men & Machine Learning.

Au cœur du système : l’homme et le Lean.

1°) Men & Machine Learning : notre capacité d’apprentissage en continu est  déterminante et permet à l’homme de s’hybrider avec les technologies. Le système tire ainsi profit de la rencontre entre intelligence humaine et celle des machines et des objets.

Sur le volet organisationnel :

2°) Hyper Manufacturing : obsédée par la rareté des ressources et l’exigence d’immédiateté, l’usine hyperc-connectée pousse à l’extrême le lean pour devenir hyper frugale grâce aux méthodes agiles et aux technologies comme l’impression 3D et les progrès de la vision industrielle. Ouverte vers le monde extérieur elle génère de la « valeur collaborative » (éthique, efficacité énergétique, confort humain …).

3°) Storymaking : l’usine 4.0 inscrit son histoire dans un projet global sociétal ou même humanitaire qui dépasse les logiques de rentabilité. Ce projet motive les salariés et engage la confiance des clients et des investisseurs. Cette vision est portée par un  leader charismatique exemplaire qui met chaque action en cohérence avec sa vision.

4°) Start-up Leadership : le leader insuffle un esprit start-up pour favoriser la responsabilisation,  la prise d’initiative et le développement des équipes. 

Sur le volet stratégique tourné vers l’extérieur : c‘est le volet le plus disruptif qui empreinte au monde digital son ouverture vers les écosystèmes et son intégration dans des plateformes collaboratives.

5°) Cross intégration : elle permet de décloisonner les métiers et se connecter à l’écosystème pour créer plus de valeur pour le client final. L’usine échange avec ses clients en boucle courte,  partage ses données et noue des partenariat.

6°) Software Hybridation : l’intégration du software dans l’informatique industrielle  est permise notamment grâce au cloud, aux nouvelles interfaces et à l’accélération de de connexions. Cette explosion des frontières entre hardware et software permet de décloisonner chaque étape de la chaine de valeur pour une maitrise du process de bout en bout.

7°) Traction tentaculaire : avoir une vision trans-sectorielle et démultiplier la puissance du système grâce à l’effet réseau de  l’économie de plateformes et aux logiques d’inter-opérabilité. Avec ses tentacules ces usines « agrègent les marchés et facilitent une relation désintermédiée entre producteurs et consommateurs ».

Nous sommes déjà dans la 4eme révolution industrielle et chaque industrie doit accepter cette mutation profonde comme le font des «  vitrines de l’industrie du futur » comme Michelin et Mars.  La force de ce modèle est qu’il pose les bases pour s’adapter à un nouvel environnement dont le système doit produire des lots quasi unitaires pour s’adapter à l’hyper personnalisation. Elon MUSK aura le mérite d’avoir imposé un modèle de référence cohérent et global qui tente de réconcilier les équilibres fragiles entre excellence opérationnelle, responsabilité sociétale et développement des hommes.    «  le Teslisme n’est pas une fin en soi, c’est une source d’inspiration majeure pour entrer de plain-pied dans le 4eme âge de l’industrie ».

 



A propos de l'auteur


L'avis des lecteurs Vous avez vous aussi lu ce livre ! Notez-le !
Trier :

Soyez le premier à laisser une évaluation !

User Avatar User Avatar
Vérifié
/ 5
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Afficher d'autres résultats
{{ pageNumber+1 }}
Vous avez vous aussi lu ce livre ! Notez-le !


You have Successfully Subscribed!

Partagez
Tweetez
Partagez