Review Box 0
3.5 / 5 La note d'EDR
{{ reviewsOverall }} / 5 (0 votes) La note des lecteurs
Facile à lire
Intéressant
« Il emplit d’air ses poumons et pénétra d’un coup dans l’angle mort de la caméra ; il s’immobilisa aussitôt. Une joie comme il n’en avait jamais connue l’envahit avec une violence inouïe ; il avait disparu, il était invisible, libre… »

Les 3 idées clés

  • Dans le futur, les citoyens ont consenti à être sous la surveillance et le contrôle total d’une gouvernance supranationale en échange de la sécurité, de la commodité et des promesses de longévité.
  • L’intimité, la solitude, la réflexion sur la condition humaine sont considérés comme des comportements suspects, susceptibles de nuire à la communauté. Toute tentative pour échapper à la surveillance est considérée comme un crime.
  • Il existe un réseau de « résistants » humanistes clandestins, qui veillent à préserver l’humanité.

Expérience de lecture :

J’ai découvert cet auteur dans un récent article qui l’opposait à Laurent Alexandre, transhumaniste assumé. Patrice FRANCESCHI y défendait la vision d’un humaniste qui refuse d’accepter le progrès sans raison et sans humanité.

Ce livre est roman d’anticipation, une dystopie plus précisément. L’auteur est un romancier et ce livre n’a aucune prétention scientifique.  C’est un ouvrage de vulgarisation qui dresse le portrait de l’avenir que nous nous préparons si nous nous soumettons sans conscience à l’évolution technologique. C’est un futur cauchemardesque où l’homme renonce à son intimité et à sa liberté pour plus de commodité et en échange de promesses de sécurité et de longévité.

L’auteur en profite pour nous rappeler des époques où des philosophes et écrivains humanistes défendaient la condition humaine (Discours de la servitude volontaire de La Boétie ou Terres des Hommes de Saint Exupéry).

Ces 14 nouvelles sont un prétexte pour traiter tous les sujets qui nous préoccupent déjà : médecine prédictive et neuro-eugénisme, surveillance et contrôle des individus et des populations, désordre mondial avec les attentats et des guerres civiles, destruction de l’environnement et désordre lié à l’économe virtuelle.

Mon avis : Ce livre est l’œuvre d’un romancier, cette lecture est avant tout une distraction. Les récits sont souvent cousus de fil blanc et les personnages caricaturaux. Mais on referme ce livre avec un sentiment global de malaise. Vous n’apprendrez rien sur les évolutions dont notre société actuelle porte déjà les germes. Ce livre a « juste » le mérite de nous faire réfléchir à la finalité de tous ces progrès et à l’urgence d’exercer notre libre arbitre. Attention, préparez-vous car l’avenir est un cauchemar et le réveil a le visage du chaos.

 

Résumé :

Les histoires se déroulent sur la scène mondiale entre les années 2025 et les années 2125. Dans ce monde, les individus ont accepté d’être totalement transparents et d’être contrôlés par une gouvernance mondiale qui garantit leur sécurité et leur bien-être.  Les « Ministère du Bien-Être Commun » et la « Police Mondiale Universelle », relayés par des lanceurs d’alertes et en connivence avec des holdings contrôlent et guident les consommateurs-citoyens. Nous évoluons dans un monde prévisible gouverné par les algorithmes où le hasard n’existe plus.

Tous les progrès technologiques actuels ont été développés sans raison humaine : séquençage ADN, pollution, hyper narcissisme amplifié par les réseaux sociaux… Et pourtant, le chaos perpétré par des guerres civiles entre communautés, une planète incapable de nourrir près de 11 milliard d’individus et un monde inégalitaire où seuls les plus riches peuvent s’offrir le rêve d’éternité…La préservation de l’intimité, la réflexion sur la condition humaine et l’exercice des libertés individuelles sont des crimes. Un petit réseau de résistants clandestins marginaux lutte pour défendre les libertés et  la préservation d’un monde plus humain.

Résumés de 5 nouvelles qui caractérisent le futur dans lequel nous sommes projetés :

Contrôle des libertés et asservissement de l’homme :

Une journée de Dag Paterson – années 2050 :

Un homme décide de s’assigner une mission dangereuse qu’il assimile à un attentat. Il s’organise pour échapper quelques minutes à la vigilance des caméras et au suivi millimétré de sa vie par sa société d’assurance. Il finit par découvrir l’angle mort d’une caméra pour se consacrer en cachette à la lecture d’un recueil complet des Poèmes saturniens de Verlaine. Cette invisibilité lui procure un sentiment de liberté et d’excitation exceptionnelles dans un monde où la vie privée est une anomalie, où la solitude et les réflexions intérieures sont considérées comme des crimes.

Vanité et anthropomorphiste :

L’ecclésiaste vous salue bien – années 2030 :

Un astrophysicien découvre la phrase « Qui êtes-vous ? » inscrite sur la surface d’une planète inconnue. L’assemblée générale des Nations Unies Universelles décide de mettre en œuvre tous les moyens pour répondre en lettre visible « LA TERRE » à la surface du Sahara. Pour trouver les pierres nécessaires et réussir cette gigantesque entreprise, on rase une partie des plus grandes chaînes de montagne de la planète, et on sacrifie plus de cent mille vies … pour découvrir finalement que ce message s’adressait aux habitants d’une autre planète.

L’homme parfait et augmenté perd sa part d’humanité :

Un homme si parfait – Années 2035 :

Le premier « homme augmenté » conçu par Google voit le jour. Aston Timan est  « génétiquement modifié, bioniquement amélioré et technologiquement connecté ». Son programme génétique est prévu pour combattre le vieillissement. Seuls quelques milliardaires se font « augmenter », et quelques millionnaires peuvent inscrire leurs futures progénitures.

 

 

Neuro-eugénisme et monde inégalitaire :

La fabrique – Années 2045 :

Le séquençage du génome permet de connaitre l’avenir médical de chaque individu. Les entreprises, compagnies d’assurances et administrations ont accès à ces informations avec le consentement des consommateurs qui veulent prévoir et anticiper les évènements de leur vie. Une généticienne, travaillant dans un laboratoire de médecine prédictive, maquille certains résultats afin d’échapper à un nouvel avortement.

Catastrophes écologiques et désordres mondiaux :

L’arche de Noé, Saison – Années 2121 :

La terre vient de passer le seuil de 12 milliards d’habitants,  la nature déplace les réfugiés par milliers sur les côtes les plus préservées, et les terriens vivent des guerres pour se partager l’eau, les aliments et les matières premières.  Le réseau Sénèque prépare en secret une expédition pour préparer un scénario de repli. En 2134, le cataclysme annoncé ravage la planète. En secret, le « réseau Sénèque », comme Noé dans la Bible, fait embarquer les représentants de chaque peuple dans un paquebot, pour s’exiler sur une île perdue, afin de rendre à l’humanité la place qu’elle retrouvera sur chaque continent mille ans plus tard.

 

Pour en savoir plus en vidéo, Interview de Patrice Franceschi dans  » la grande Librairie » en mars 2018.



A propos de l'auteur

Patrice Franceschi est un aventurier écrivain français né le 18 décembre 1954 à Toulon. Il est également aviateur, marin, cinéaste, parachutiste et officier de réserve. Il a reçu le 5 mai 2015 le prix Goncourt de la nouvelle pour son livre "Première personne du singulier".


L'avis des lecteurs Vous avez vous aussi lu ce livre ! Notez-le !
Trier :

Soyez le premier à laisser une évaluation !

User Avatar User Avatar
Vérifié
/ 5
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Afficher d'autres résultats
{{ pageNumber+1 }}
Vous avez vous aussi lu ce livre ! Notez-le !


You have Successfully Subscribed!

Partagez
Tweetez
Partagez1