AI Superpowers : China, Silicon Valley, and the new world order

Review Box 0
4 / 5 La note d'EDR
{{ reviewsOverall }} / 5 (0 votes) La note des lecteurs
Facile à lire
Intéressant
« Chinese startups set off an explosion of indigenous innovation. They pioneered online-to-offline services that stitched the internet deep into the fabric of the Chinese economy. They turned Chinese cities into the first cashless environments since the days of the barter economy. And they revolutionized urban transportation with intelligent bike-sharing applications that created the world’s largest internet-of-things network. Adding fuel to this fire was an unprecedented wave of government support for innovation. Google and other Silicon Valley companies tried hard to avoid that, believing that the elegant products coming out of the Silicon Valley headquarters should be good enough for users around the globe. »

Les 3 idées clés

  • Au début des années 2000, la Chine a 10 ans de retard sur le terrain de l’intelligence artificielle. Dans un premier temps, les entrepreneurs chinois vont copier les géants américains de l’Internet.
  • A partir de 2013, les chinois vont bénéficier de tous les atouts pour réussir : des datas abondantes, une réglementation favorable et un gouvernement motivé. Les entrepreneurs chinois vont alors créer un écosystème unique, rattraper progressivement leur retard et prendre le lead dans certains domaines de l’Intelligence artificielle.
  • Cette bataille entre la Chine et la Silicon Valley va créer des barrières insurmontables pour les autres pays et structurer un nouvel espace géopolitique mondial. Mais la croissance générée par ces nouvelles technologies est mal partagée. Les inégalités se creusent et il faut trouver des solutions pour faire face aux turbulences majeures qui vont naître de la destruction massive des emplois.

Expérience de lecture :

Après la lecture récente de la biographie de jack Ma, j’ai enchaîné avec la lecture de ce livre qui traite des rapports de force entre les USA et la Chine sur le terrain de l’Intelligence Artificielle. Ce livre confirme la puissance de la résilience et du pragmatisme des Chinois, et l’efficacité d’un système qui allie efficacement le contrôle et le chaos. Alors que la CHINE avait 10 ans de retard en 1999 sur le terrain de l’intelligence artificielle, elle a réussi à rattraper son retard et à  prendre le lead dans plusieurs domaines. La Chine et les USA, ce sont deux cultures qui s’affrontent entre d’une part des chercheurs qui veulent « sauver le monde », et d’autre part des enfants uniques qui portent le fardeau des responsabilités familiales, et veulent juste survivre et gagner. Ce sont aussi deux logiques de marché, deux visions étatiques qui vont faire la différence. Au-delà de la bataille entre ces deux états superpuissants,  l’intérêt de ce livre réside dans la description du processus de structuration d’un nouvel ordre économique et géopolitique mondial. On comprend mieux l’ambition des nouvelles routes de la soie dont l’objectif est de relier la Chine à l’ensemble de continent eurasiatique et à l’Afrique. Le projet global est clair et la technologie est une pièce majeure du plan qui devra redonner à la CHINE une place centrale au sein du grand échiquier mondial.

Mon conseil :

La première partie du livre est passionnante. Je regrette que la deuxième partie soit sans lien direct avec le titre. L’auteur y  évoque son expérience personnelle et donne un avis intéressant mais déjà traité concernant l’impact de l’Intelligence Artificielle sur l’emploi. Si vous le lisez en anglais, je vous conseille vivement cette lecture pour prendre la mesure des bouleversements mondiaux qui se préparent et découvrir les différentes phases de déploiement de l’intelligence artificielle. Pour les autres et en attendant la traduction, je vous propose de lire ce résumé, dans lequel je me suis attachée à restituer l’essence et l’essentiel de l’ouvrage.

___________________________

Le Résumé :

Depuis 1950, les scientifiques ont décidé de reproduire l’intelligence humaine, mais pour le grand public la promesse est restée dans l’oubli. C’est dans les laboratoires occidentaux que naîtra en 2013 le deep learning, qui constitue une rupture majeure : il va booster les capacités cognitives des machines et permettre des gains massifs de productivité. S’ouvre alors un champ d’applications infinies qui vont bouleverser tous les secteurs de l’économie.

Les Chinois vont, à partir des années 2010, copier les géants américains de l’Internet. A partir de 2013, deux transitions vont jouer en faveur de la Chine : la fin de la phase de découverte qui exigeait un esprit d’innovation et le début de la phase d’implémentation, dans laquelle l’abondance des  datas est un atout majeur. L’Intelligence Artificielle n’est plus l’affaire de Geeks hippies américains qui déclarent vouloir  changer le monde. Les entrepreneurs chinois, obsédés par les besoins des utilisateurs, vont devenir des « bricoleurs » et multiplier les Start up pour survivre et gagner dans un marché hyper compétitif.

Pour répondre à des clients mobiles First, à un écosystème on/off line et à une population urbaine dense qui a besoin de solutions sans frictions, ils vont développer des nouvelles fonctionnalités et des nouveaux business models,  et créer ainsi un écosystème original et unique au monde. Pendant que les géants américains tentent sans succès d’imposer leurs produits sans tenir compte du contexte local, les chinois enchaînent les innovations adoptées massivement par le marché (système de paiement Alipay et l’inimitable Application Wechat).  Le succès des BAT ( BAIDU, ALI BABA et TENCENT) va prouver que le marché chinois est lucratif et déclencher l’afflux des capitaux.

Mais le vrai sursaut intervient en 2017, quand le programme Alpha GO bat le champion chinois du jeu de GO. Ce symbole de puissance de la culture occidentale réveille la Chine humiliée,  stimulée par le goût du challenge. Les fonctionnaires et les entrepreneurs zélés relèvent les défis. Ils sont aidés par des maires déterminés à faire de leur ville le meilleur showroom de la ville connectée du futur. Les Chinois cumulent dorénavant tous les atouts : les datas abondantes alimentées par un marché massif off/online, une réglementation favorable, des entrepreneurs déterminés et un gouvernement motivé, prêt à investir en masse. La fièvre s’empare des entrepreneurs, qui structurent inlassablement l’environnement urbain et la vie quotidienne des Chinois.

L’auteur prédit que, dans 5 ans, les Chinois auront réussi à prendre le lead de «  l’AI Internet », et réduit l’écart sur le terrain de  « l’AI Business » qui consiste à développer des Softwares pour booster les performances des entreprises. Ils vont confirmer leur avance et creuser l’écart dans le domaine de « l’AI perception »,  grâce à leur capacité à proposer des services phygitaux en digitalisant le monde.  C’est sur le terrain de « l’AI autonomous » que la bataille sera serrée. Cette vague technologique est la convergence des précédentes. La Silicon Valley a de l’avance sur la recherche mais quand il s’agit de mettre en circulation des voitures autonomes et des drones intelligents, une réglementation favorable peut devenir un atout majeur pour les Chinois.

La bataille des deux superpuissances pose les bases d’un nouvel ordre économique mondial. Ils construisent d’immenses Data Centers pendant que le reste du monde se prépare à ramasser les miettes de cette croissance exponentielle. Les barrières à l’entrée sont dorénavant insurmontables. La France, la Grande-Bretagne et le Canada, qui ont contribué aux innovations majeures, sont déjà exclus car privés du volume massif de datas. Et les pays émergents seront  privés de l’atout traditionnel d’une main d’oeuvre low cost  quand il faudra construire des robots de haute précision mécanique.

Les deux géants vont engager une compétition mondiale pour gagner la bataille de la colonisation technologique. Les Américains vont  booster les profits des entreprises occidentales pendant que les Chinois, plus humbles et enclins à adapter leurs produits, vont se concentrer sur les pays émergents. Mais il apparaît de plus en plus que  la Chine  saura mieux profiter des prochaines vagues technologiques pour changer nos vies quotidiennes.

L’impact sur les emplois sera massif, rapide pour les « cols blanc »s, et plus progressif pour les « cols bleus ». Pour l’auteur, d’ici 15 ans ce sont 40 à 50% des emplois qui seront automatisés aux Etats-Unis. Cette révolution porte en elle les germes d’une instabilité sociale et politique dangereuse. Les mécanismes habituels de correction du marché seront inopérants, et les inégalités vont continuer à se creuser si nous ne trouvons pas de solutions.

L’auteur pense que la synergie entre l’Intelligence Artificielle et l’intelligence humaine est la clef pour mettre cette révolution technologique au service des valeurs humaines. Il ne croit pas aux solutions simplistes de type Revenu Universel qui donne bonne conscience aux entrepreneurs de la Silicon Valley. Selon lui, le seul moyen d’éviter le désastre est de provoquer un vrai changement culturel. Il milite pour un contrat social basé sur la valorisation et la rémunération des professions sociales liées à l’assistance et à l’éducation. Ce contrat social devra être soutenu par tous les acteurs : les entrepreneurs, les investisseurs qui devront accepter des rentabilités plus linéaires, et surtout un état qui réglemente et subventionne les travailleurs sociaux grâce à la taxation des super profits.

La bataille entre ces deux superpuissances n’est pas comparable à la Guerre Froide. Cette fois, il ne s’agit pas de destruction mais de création de valeurs.  Devant l’ampleur des turbulences qui nous menacent, nous devons privilégier la coopération entre les pays, les leaders distribuant les bénéfices de la technologie, et les autres pays apportant leurs atouts spécifiques en termes de sagesse et de solutions pragmatiques. C’est l’homme, l’homme seul,  qui peut construire ce futur, et qui peut faire de cette révolution une opportunité pour l’humanité.

 

Pour en savoir plus, https://aisuperpowers.com/

 

 



A propos de l'auteur


L'avis des lecteurs Vous avez vous aussi lu ce livre ! Notez-le !
Trier :

Soyez le premier à laisser une évaluation !

User AvatarUser Avatar
Vérifié
/ 5
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Afficher d'autres résultats
{{ pageNumber+1 }}
Vous avez vous aussi lu ce livre ! Notez-le !


You have Successfully Subscribed!

Partagez
Tweetez
Partagez2