CES Las Vegas 2018 : retour d’une learning expedition en 10 impressions

4 jours d’immersion dans le monde de demain. # THINK IN THE NEXT.

Affiche CES Las Vegas 2018

1. Expérience client

L’expérience utilisateur frictionless est déjà un acquis et l’expérience client devient une commodité. On rentre dans l’ère de l’émotion et elle passe par le bien-être parfait, le contrôle total de ma vie et de mon environnement et la mesure de mes performances.

2. La technique puissante mais transparente

La 5G, le cloud, les capteurs, l’électronique, le machine learning… Jamais la « techno » n’a été aussi puissante, elle semble pourtant s’effacer pour ne laisser apparaitre que les usages permis par la synthèse des innovations. Même l’intelligence artificielle, buzz word incontesté de ces dernières années, ne dit plus son nom.

3. L’union fait la force

Avec la plateformisation de l’IoT on entre définitivement dans l’ère des partenariats et de l’interopérabilité. Toutes les plateformes sont open et les systèmes sont compatibles pourvu que cela serve la convergence des usages pour séduire les clients et accélérer l’adoption.

4. Abolition des frontières entre hardware et software

Google et AMAZON déclinent leurs assistants personnels à travers une multitude d’objets qui ne sont que des prétextes pour orchestrer nos vies grâce à l’intelligence artificielle. Le système d’exploitation est le nouveau moteur de la voiture, la data son nouveau carburant et son habitacle est déjà un environnement multimédia.

5. La Chine puissante

Ali Baba impressionne avec l’expérience sans couture off/online du supermarché HEMA et la plateforme d’Ali Baba Cloud ET BRAIN qui promet de résoudre tous les problèmes du monde (ET Brain Industry, ET Brain City, ET Brain environnement…) grâce à la puissance combinée du cloud, de la data et du deep learning.

6. La voiture sans chauffeur dans nos vies, un mouvement irréversible

Ce n’est plus un buzz, un véritable écosystème d’entreprises s’organise pour soutenir cette innovation. Et ça marchera parce qu’on on est à la croisée de tous les enjeux : business (mobilité commerciale), évolution des comportements (usage vs. propriété), urbanisation (fluidifier les villes engorgées) et environnement (transition énergétique).

7. Des gros buzz qui font des petites tendances

La blockchain qui a fait le buzz en 2017 ne correspond pas à un vrai tournant du CES. Des start up présentent des usages dans nombreux domaines (assurances, gestion des droits d’auteurs…) mais il semble que nous ne soyons pas prêts pour l’ère des plateformes peer to peer.

8. La France domine le CES avec la French tech

… et même si beaucoup se demandent s’il ne s’agit pas d’une perfusion financière qui va s’essouffler, ce rayonnement et ce dynamisme ne peuvent être que profitables et nous en sommes fiers.

9. Qui parle du développement durable ?

Business et questions d’avenir ne semblent pas faire bon ménage. Les innovations au service de l’environnement et les réflexions/débats autour de la protection des individus qui livrent leurs données ou des populations « déclassées » victimes de la mutation ne sont pas à la hauteur des enjeux.

10. Où sont les femmes ?

Dans la conférence » The Age of Transformation » Mercedes nous annonce l’ère de la post-masculinité. Et pourtant au regard de la proportion d’hommes au CES on comprend vite que la transition va être très longue…La post masculinité c’est peut être un excès mais la parité ce serait juste un équilibre.

Catégories Blog

Laisser un commentaire

You have Successfully Subscribed!

Partagez
Tweetez
Partagez